Dernière actualisation : septembre 2019.

  1. 10choses.com
  2. Des villes d’art
  3. Portugal
  4. Porto

Dix endroits à visiter à Porto

Itinéraire touristique à Porto : où aller, quoi voir en un, deux, trois ou quatre jours.

Le front de mer à Porto, Portugal

Porto (Oporto) est la seconde plus grande ville du Portugal, elle est située sur la rive droite du Douro. Pendant longtemps, Porto est restée dans un état de dégradation terrible, mais un plan de réhabilitation a été mis en œuvre sur le long terme qui a permis de transformer la ville. Qui a visité Porto avant sa réhabilitation pourrait regretter la vieille ville d’autrefois, unique en son genre, mais assez différente des destinations touristiques habituelles : tout y était sale et négligé.

Un des quartiers les plus pittoresques de la ville est le quartier de la Ribeira. On y retrouve deux caractéristiques de la ville :

  • des lieux charmants, très colorés où les touristes pourront prendre des photos à chaque pas,
  • et des endroits laissés à l’abandon.

Alors, que faire à Porto ? Nous vous suggérons de visiter la ville dans son entier. Porto est une ville très sûre, peu chère et accueillante. Vous pouvez en visiter les principaux centres d’intérêt en deux jours, ce qui fait de Porto un endroit idéal pour y passer un week-end. En bas de cette page, vous trouverez une carte de la ville.

Nous vous proposons 10 endroits à visiter pendant vos vacances ou lors d’un week-end à Porto.

Vous chercher un hébergement à Porto ? Utilisez le très pratique système de recherche de booking.com. Pour faire des économies, comparez les prix de plus de 50 sites sur hotelscombined.com : vous y trouverez les prix les plus bas pour la chambre qui vous intéresse.

Le quartier de la Ribeira, Porto

1

10choses.com vous suggère de commencer votre visite de Porto par le quartier de la Ribeira, le long du Douro. Ce quartier attire l’attention des touristes par son architecture insolite, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Quartier de la Ribeira, Porto, Portugal
Quartier de la Ribeira, Porto

Les maisons dans ce quartier sont très caractéristiques :

  • De petite taille ;
  • Des façades colorées ;
  • Des balcons fleuris ;
  • Serrées les unes contre les autres.

Vous en verrez les habitants flâner paisiblement le long des ruelles étroites ou faire la sieste à l’ombre des arbres. Tout cela concourt à créer un cadre urbain unique.

Vous verrez aussi sur le rivage des maisons anciennes, décrépites. Un tiers des édifices est littéralement à l’abandon, ce qui fait qu’on y rencontre peu de monde, surtout le soir.

Dans la partie basse de la Ribeira se trouve le pont Louis Ier, en fer (plus d’informations en section 3), il relie Porto à la ville nouvelle de Vila Nova de Gaia. À proximité du pont et le long des rives du Douro, vous verrez de nombreuses embarcations, des conteneurs et des barriques qui, tout au long des siècles, furent utilisées pour transporter le vin de Porto depuis les caves jusqu’aux entrepôts. Aujourd’hui ce pont est principalement une destination pour les touristes qui se promènent sur les rives du fleuve.

L’église São-Francisco, Porto

2

Vue de l’extérieur, l’église São-Francisco ressemble à toutes les églises, mais l’intérieur de ce magnifique édifice religieux du Portugal en fait un des lieux de cultes les plus richement décorés d’Europe. L’église est de style baroque et gothique et sa construction dura près de deux cents ans (1233-1400).

Eglise São-Francesco, Porto, Portugal
Eglise São-Francesco, Porto

Une visite à l’église São-Francisco est l’occasion d’admirer sa construction imposante, de style gothique, et sa décoration intérieure, baroque. Tous les autels, les arches et les colonnes sont en bois couvert de feuilles d’or. La réalisation du décor intérieur et de ses dorures a nécessité environ 370 kilos d’or.

De toutes les églises construites dans un style similaire, l’église São-Francisco est considérée comme la plus belle et la plus somptueuse. Lorsque vos yeux se seront accoutumés à l’éclat des dorures, illuminées par les rayons que filtrent les verrières, vous pourrez admirer les reproductions de motifs floraux, d’animaux et de plantes.

De nos jours, il n’y a plus de cérémonies religieuses à se tenir dans l’église ; elle n’est utilisée que pour des concerts de musique classique. Un musée a été ouvert à l’intérieur qu’il est possible de visiter.

Heures d’ouverture : de 9h à 17h30, l’hiver ; de 9 à 19 heures, au printemps et en automne ; de 9 à 20 heures, en été.

Combien ça coûte ? L’entrée dans l’église est gratuite, l’accès aux catacombes et au musée coûte 3,50 €.

Le pont Louis Ier, Porto

3

Les élèves de Gustave Eiffel, le père de la Tour Eiffel à Paris et de la statue de la liberté à New York, ont diffusé ses études dans de nombreux endroits du monde. En fait, le pont Louis Ier est l’œuvre d’un des élèves de Gustave Eiffel, Théophile Seyrig.

Le pont Dom Luís I, Portugal
Le pont Dom Luís I

Seyrig a travaillé de manière autonome à la conception de ce pont et, si l’on en considère le résultat, il fut un des meilleurs élèves d’Eiffel. Les éléments décoratifs du pont sont très impressionnants, en particulier au coucher du soleil, ou de nuit.

Le pont Louis Ier fut construit en 1881, mais inauguré seulement en 1886. Ce pont est construit sur deux niveaux : le métro circule sur l’étage supérieur, avec le train rapide qui relie les deux villes ; le niveau inférieur est utilisé par les trams, les autobus et les piétons.

Aujourd’hui, le pont Louis Ier est le symbole de la ville. Son poids est de 3 000 tonnes et sa hauteur de 45 mètres. Une traversée du pont à pied est absolument une des étapes obligatoires lors d’un voyage touristique à Porto.

La Sé, la cathédrale de Porto

4

La cathédrale de Porto est l’un des plus anciens monuments de la ville. Elle est de style roman. En son centre figure une grande verrière, flanquée de deux tours jumelles coiffées d’un dôme.

La cathédrale de Porto, Portugal
La cathédrale de Porto

Le début de sa construction remonte à 1200. Dans les cent dernières années, elle a connu de nombreux changements. L’intérieur de la cathédrale est tout à fait simple, rehaussé de trois nefs et d’un autel de style baroque. L’autel est l’élément le plus précieux de tout l’édifice. Il a fallu environ 800 kilos d’argent pour le construire. En 1809 l’autel a failli disparaître, mais il a été sauvé du pillage des français grâce à un recouvrement en stuc qui l’a dissimulé. Un autre élément important de l’église est son cloître de style gothique, typique du XIVe siècle.

Depuis la cathédrale, la vue est magnifique sur le quartier de la Ribeira et le fleuve, le Douro. Une colonne de style manuélin se dresse au centre de la place qui a longtemps été un champ de foires, et l’endroit où l’on suppliciait les condamnés.

Où est-ce ? Rua Terreiro da Sé.

Comment s’y rendre ? À pied depuis le quartier de la Ribeira. Depuis la station de métro São Bento, gravissez la colline sur 400 mètres.

Heures d’ouverture : tous les jours de 9 à 19 heures. Vacances : Pâques et Noël.

Combien ça coûte ? L’entrée de la cathédrale est gratuite, celle du couvent coûte 3 €.

La librairie Lello (Livraria Lello), Porto

5

Nombreux sont ceux qui disent que Lello est la librairie la plus impressionnante au monde. Elle attire les touristes non seulement par ses livres mais aussi pour son atmosphère insolite et son architecture.

Librairie Lello, Porto, Portugal
Librairie Lello, Porto

Elle est considérée comme une véritable « cathédrale du livre ». Elle fut construite par l’homme politique et ingénieur portugais Francisco Xavier Esteves et inaugurée en 1906.

L’atmosphère magique, la fusion du gothique et du moderne, la diversité de sa décoration intérieure sont autant d’éléments constitutifs de la librairie Lello. Elle a même sa propre ligne de tram, tout le long de laquelle les livres sont distribués vers les différents tronçons à l’aide d’un chariot. L’escalier central en colimaçon et sa forme originale conduit aux étages supérieurs où l’on trouve également un café où s’asseoir et profiter de l’atmosphère environnante. Tout aussi intéressante est la façade extérieure, de style gothique. Les photos ne sont pas autorisées à l’intérieur du magasin, нmais il reste toujours possible d’en faire quelques unes en toute discrétion.

Où est-ce ? Rue des Carmelitas 144, en haut du quartier de la Ribeira.

Comment s’y rendre ? En métro, station « Aliados ».

Heures d’ouverture : tous les jours de 10h à 19h30.

La gare centrale São Bento, Porto

6

Très souvent les touristes se rendent à la gare centrale de Porto uniquement pour en voir l’architecture. C’est un des endroits les plus visités de toute la ville.

La gare centrale de São Bento, Porto, Portugal
La gare centrale de São Bento, Porto

La simplicité de la façade de la gare ferroviaire de São Bento (Saint Benoît) cache son âme : en fait, toute sa beauté se dissimule à l’intérieur du bâtiment. L’intérieur de la gare est décoré de 20 000 azulejos, ces faïences blanches et bleues ; elles furent mises en place en 1900 sur un projet du célèbre décorateur portugais Jorge Colaco. Ces mosaïques bleues et blanches recouvrent une surface de 551 mètres carrés.

Le premier train est arrivé en gare en 1896, mais l’inauguration officielle n’eut lieu qu’en 1916. En marchant vers la gare, vous pourrez admirer les carreaux colorés qui reproduisent l’histoire du développement des transports dans son ordre chronologique, des scènes de la vie des gens ordinaires et les événements historiques les plus importants du pays. Parmi les histoires illustrées sur ces vastes panneaux figure l’arrivée officielle à Porto de Dom João Ier accompagné de sa fiancée Philippa de Lancastre.

Où est-ce ? Place Almeida Garrett.

Comment s’y rendre ? À pied jusqu’à la place au bout de l’avenue des Aliados, ou en métro, station São Bento.

Le marché du Bolhão, Porto

7

Le marché du Bolhão est hébergé dans un des édifices les plus célèbres et les plus significatifs de Porto. Il fut construit dans un style néo-classique sur un projet de l’architecte Antonio Correia.

Marché du Bolhão, Porto, Portugal
Marché du Bolhão, Porto

Ce bâtiment est original du fait de sa structure inhabituelle sur deux niveaux avec une cour intérieure entourée par un très grand nombre d’échoppes. Ce marché fut inauguré en 1850, mais le bâtiment, tel qu’on peut le voir aujourd’hui, ne fut inauguré qu’en 1914.

Pour savoir comment les habitants de la ville vivent, ce qu’ils mangent et ce qu’ils font, allez au marché du Bolhão. Fleurs, fruits, légumes, viandes, poissons, charcuteries et fromages : il y a tout ce qu’il faut pour se préparer un repas rapide.

Où est-ce ? Au carrefour Sá da Bandeira.

Comment s’y rendre ? En métro, station Bolhão.

Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 7 à 17 heures, le samedi de 7 à 13 heures, fermé le dimanche.

Palais de la Bourse (Palácio da Bolsa), Porto

8

Si vous regardez ce bâtiment de l’extérieur, le palais de la Bourse n’attire pas davantage l’attention que bien d’autres palais de Porto. En conséquence, beaucoup de touristes n’y entrent pas et manquent l’occasion d’en apprécier la précieuse décoration intérieure.

Le palais de la Bourse, Porto, Portugal
Le palais de la Bourse, Porto

La Bourse fut construite en 1842, à la demande des commerçants locaux. Elle était destinée à montrer la puissance du commerce portugais et impressionner les dirigeants économiques européens. Les représentants des états étrangers se retrouvaient dans ce palais majestueux.

La décoration du bâtiment a mobilisé beaucoup de sculpteurs, peintres, artistes et artisans, qui ont travaillé sur ses salles à travers le siècle. Ceci a abouti à la création d’un complexe aux styles différents mais harmonieusement imbriqués. Un escalier, orné de bustes de sculpteurs célèbres, conduit aux étages supérieurs.

Chaque salle du palais de la Bourse a son nom propre et ses propres caractéristiques architecturales. La Cour des nations, construite sur le site d’un ancien monastère, est d’une extraordinaire beauté. Des œuvres d’art importantes sont conservées dans la salle des audiences solennelles, la salle de l’assemblée, et la salle dorée. Le clou de toutes les pièces, et la plus colorée, est le salon Arabe, décoré dans un insolite style néo-mauresque et utilisé pour des rencontres entre chefs d’états, et autres personnages importants.

Où est-ce ? Rua Ferreira Borges.

Comment s’y rendre ? La Bourse se trouve dans la partie basse du quartier de la Ribeira.

Heures d’ouverture : en été (d’avril à octobre) de 9h à 18h30 ; en hiver (de novembre à mars) de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30.

Fermée : les 25 décembre et 1er janvier.

Combien ça coûte ? 9 €.

Que manger à Porto ?

9

Les habitants indigènes de Porto sont appelés les tripiers (Tripeiros), un mot venant du mot tripes parce que les meilleurs morceaux de viande allaient aux marins et qu’il ne restait que de modestes rations de tripes pour les habitants de Porto.

Plat local: Bacalhau de Porto, Portugal
Plat local: Bacalhau de Porto

La soupe de tripes est toujours le plat principal de la ville. Parmi les plats les plus fameux de Porto nous pouvons mentionner les suivants :

  • Bacalhau (la morue sèche et salée) ;
  • Le poulet rôti sauce « piri piri », une sauce pimentée ;
  • La Feijoada : des haricots avec différentes viandes de porc, et de la farofa (farine de manioc sautée).

Les épices (vanille, cannelle) entrent dans la confection des desserts et des gâteaux. Le plus connu est le Pastéis de Belém (une tartelette remplie de crème) et les autres tartelettes à la crème analogues.

Vous goûterez certainement et achèterez des vins de Porto (vinho do Porto) qui sont mis en bouteilles dans la ville voisine de Vila nova de Gaia, sur l’autre rive du fleuve.

Où dormir à Porto ?

10

Il n’est pas difficile de trouver où se loger à Porto. L’offre d’hébergement comprend un vaste choix d’hôtels, mini-hôtels et chambres, ce qui signifie que vous pourrez choisir le meilleur en termes de services et de prix.

Les hôtels les plus chers sont ceux situés dans le centre historique de la ville, la Ribeira. C’est le cœur de la vie nocturne à Porto et les hôtels de ce quartier sont très proches des monuments importants. Le prix moyen pour une chambre dans un hôtel trois étoiles de ce quartier est d’environ 80 € la nuit.

Dans des zones plus éloignées des monuments vous pouvez même trouver des chambres à 20 € par jour. Mais n’oubliez pas que vous devez tenir compte du temps nécessaire (qui s’avère toujours insuffisant pour un séjour d’un week-end) pour vous déplacer jusqu’au centre. La période de la plus grande fréquentation est de la fin du printemps au début de l’automne, nous vous recommandons donc de réserver longtemps à l’avance.

Vous chercher un hébergement à Porto ? Utilisez le très pratique système de recherche de booking.com. Pour faire des économies, comparez les prix de plus de 50 sites sur hotelscombined.com : vous y trouverez les prix les plus bas pour la chambre qui vous intéresse.

Texte imprimé depuis le site 10choses.com