Dernière actualisation : septembre 2019.

  1. 10choses.com
  2. Des villes d’art
  3. Italie
  4. Florence

Dix endroits à visiter à Florence

Itinéraire touristique à Florence : où aller, quoi voir en un, deux, trois ou quatre jours.

Florence, Italie

Si vous pouviez remonter le temps comme les protagonistes du film de Roberto Benigni et Massimo Troisi, « Non ci resta che piangere » (Il ne nous reste plus qu’à pleurer), 1984, qui se retrouvent projetés au XVe siècle, vous pourriez vous retrouver au cœur de Florence avec Brunelleschi et Michel-Ange, Donatello, Masaccio, Laurent le Magnifique et bien d’autres célébrités.

Tous sont fameux dans le monde entier : architectes, peintres, sculpteurs, princes et orateurs. Ces personnages, uniquement préoccupés par leur profession préférée, ne pensaient probablement pas à la contribution importante qu’ils apportaient au développement d’une petite ville sur le fleuve Arno. Et pourtant leurs chefs d’œuvre ont le début de la Renaissance.

Jusqu’alors Florence avait été une ville riche et tranquille. Après que la Renaissance eut débuté, elle devint le point de référence des « hommes nouveaux » qui étaient en train d’émerger de l’ère médiévale.

Grâce aux maîtres dans chaque forme d’art, il y eut un grand développement des palais, des musées, des églises et des ponts, tous distants de quelques kilomètres les uns des autres. Les toiles qu’on pouvait voir chez les marchants marquaient un changement définitif dans l’histoire. Tous ces chefs d’œuvre, qu’ils soient faits de pierre, de toile ou de marbre, sont encore conservés, et dans des conditions parfaites. Ils sont accessibles, aux habitants comme aux touristes, désireux de les voir. L’important est de pouvoir tout visiter et de trouver un hébergement, chose qui n’est pas toujours aisée du fait du très grand nombre de touristes qui viennent visiter Florence. En bas de cette page, vous trouverez une carte de la ville.

Nous vous proposons 10 endroits à visiter pendant vos vacances, ou lors d’un week-end, à Florence.

Vous chercher un hébergement à Florence ? Utilisez le très pratique système de recherche de booking.com. Pour faire des économies, comparez les prix de plus de 50 sites sur hotelscombined.com : vous y trouverez les prix les plus bas pour la chambre qui vous intéresse.

La coupole du Duomo de Brunelleschi, Florence

1

Le dôme de Brunelleschi couvre le plus haut et un des plus anciens édifices de Florence. Il fut construit sur un projet de Giotto qui, cependant, ne vit jamais son œuvre achevée. Le baptistère fut construit au IVe siècle.

Le dôme de Brunelleschi à Florence, Italie
Le dôme de Brunelleschi à Florence

L’édifice, avec ses magnifiques portes, est comme une illustration de la Bible. La façade enchanteresse du Duomo en marbre vert et blanc retient le souffle de chaque passant. Il n’y a pas d’autres endroits au monde qui puisse s’enorgueillir de tant d’ouvrages exceptionnels réunis dans la construction de celle qu’on appelle Santa Maria del Fiore.

Il a fallu environ 170 ans pour bâtir cette église, d’une hauteur de 153 mètres, qui a toujours suscité l’envie des villes voisines de Sienne et de Pise. Les plus célèbres artistes de Florence ont été impliqués dans la réalisation de ce projet grandiose : de Giotto à Brunelleschi, de Vasari à Talenti, d’Arnolfo di Cambio à Lorenzo Ghiberti. Toute visite que vous entreprenez de Florence doit commencer par là : quand vous contemplerez le campanile, vous serez stupéfait et vous vous demanderez certainement comment on a été capable de créer un tel chef d’œuvre.

Il est possible de monter tout en haut du dôme, mais il n’y a pas d’ascenseur.

Où est-ce ? Dans le centre historique de la ville (consultez la carte en bas de page).

Tarif : voici le site où acheter les billets.

Le Ponte Vecchio, Florence

2

Le Ponte Vecchio est une des principales attractions de Florence, c’est le plus vieux pont de la ville, construit en 1345. Son aspect extérieur n’a guère changé depuis lors. Le Ponte Vecchio est considéré comme l’édifice le plus photographié de la ville.

Le Ponte Vecchio, Florence, Italie
Le Ponte Vecchio, Florence

En 1565 Giorgio Vasari fut mandaté par le Duc pour y bâtir la construction insolite qu’il baptisa « Le Corridor de Vasari ». Il était destiné à relier le Palazzo Vecchio (siège du gouvernement) au Palazzo Pitti (qui était la résidence du gouverneur et de sa famille). Le pont a une longueur d’un kilomètre. En 1938, comme Florence se préparait à recevoir la visite d’Adolf Hitler, une vaste place panoramique y fut construite. La plupart des ponts furent détruits lors de la seconde guerre mondiale, mais le Ponte Vecchio en sortit indemne. On dit qu’Hitler lui-même a donné l’ordre, au moment des bombardements, de préserver le pont.

Le pont a abrité autrefois des échoppes de bouchers et d’épiciers, mais on construisit le Corridor de Vasari, boucheries et épiceries en furent exclues. Aujourd’hui ce sont des joailleries modernes et des boutiques de souvenirs sur toute la longueur du pont. L’Or est le principal symbole du Ponte Vecchio, comme le prouve la statue de Benvenuto Cellini, un des ouvrages d’orfèvrerie les plus importants de Florence, qui se dresse sur le côté occidental du pont. C’est une tradition chez les amoureux que d’accrocher à cet endroit des « cadenas d’amour ».

Galerie des Offices, Florence

3

La galerie des Offices est le plus vieux musée d’art d’Europe. Les meilleures œuvres des différentes périodes historiques y sont conservées. La galerie des Offices est un endroit merveilleux pour les touristes et tous les amateurs d’art qui la visitent. Il faut voir comment les touristes attendent patiemment leur tour dans l’interminable file d’attente, alors qu’une grande partie des Florentins ne l’ont jamais visitée.

La galerie des Offices, Florence, Italie
La galerie des Offices, Florence

Même s’il vous faudra perdre un peu de temps à faire la queue, cela en vaut la peine, ne serait-ce que pour l’architecture exceptionnelle des intérieurs, ceci pour ne pas parler des œuvres uniques des meilleurs artistes qui y sont exposées. S’il vous est arrivé de rêver de voir tel ou tel tableau, il est bien possible que ce soit dans ce musée que vous allez le trouver.

Dans cette galerie vous pourrez admirer bien des chefs d’œuvres de Léonard de Vinci, Perugino, Dürer, Rembrandt, Le Caravage, Signorelli. Mais la galerie des Offices abrite aussi des œuvres tout à fait exceptionnelles :

  • « La naissance de Vénus » de Botticelli ;
  • « La Vénus d’Urbino » du Titien ;
  • « L’Annonciation » de Léonard de Vinci.

Nous vous recommandons de planifier à l’avance votre séjour, pour pouvoir consacrer une journée entière à la galerie des Offices.

Heures d’ouverture : du mardi au dimanche de 8h15 à 18h50.

Fermé les : lundis, 1er janvier et 1er mai, 25 décembre.

Acheter les billets : sur ce site.

Le Palazzo Vecchio, Florence

4

La première chose à dire du Palazzo Vecchio c’est que vous ne pourrez pas le voir entièrement même si vous vous tenez au point le plus éloigné de la Piazza della Signoria, non plus que vous ne pourrez faire tenir tout ce bâtiment sur une seule photo, il est bien trop grand et trop haut.

Le Palazzo Vecchio, Florence, Italie
Le Palazzo Vecchio, Florence

Vous ne pourrez pas vous rapprocher du Palazzo Vecchio sans en faire une photo, car c’est un des plus beaux exemples de l’architecture civile des années 1300. D’une hauteur de 94 mètres, il fut construit en 1310, tout en haut flotte le Lys de Florence. À l’entrée du Palazzo Vecchio est installée une copie du David (l’œuvre célèbre de Michel-Ange). Cette sculpture est haute de cinq mètres, il fallut quatre jours pour en assurer le transport et l’installation.

Ce magnifique palais est un endroit qui a longtemps été considéré comme maudit, parce qu’il se dresse sur le lieu de batailles qui opposèrent les Guelfes et les Gibelins. Aujourd’hui, en dépit des souvenirs du passé sanglant de cet endroit, la Piazza della Signoria est le cœur de la vie sociale, économique et politique de la ville de Florence.

Où est-ce ? Dans le centre historique.

Acheter les billets : sur ce site. Si vous montez tout en haut de la tour vous profiterez d’une vue magnifique sur la ville ainsi que sa cathédrale et la coupole de Brunelleschi.

Chapelle Brancacci, Florence

5

Adam et Ève, chassés du jardin d’Éden : l’homme se cache le visage de la main, honteux, pleurant, et cherchant à se dissimuler alors que le visage de la femme est tendu par la douleur et qu’elle couvre sa poitrine de ses mains. Cette œuvre extraordinaire, conservée dans la chapelle Brancacci, est le principal élément de l’église Santa Maria del Carmine.

La chapelle Brancacci, Florence, Italie
La chapelle Brancacci, Florence

Masaccio travailla sur cette fresque, Adam et Ève, chassés du jardin d’Éden, qui orne le plafond. Masaccio, avec Masolino, fut à nouveau impliqué dans toutes les autres œuvres présentes dans cet édifice. C’est le maître et son élève. Ces peintures remontent au début de la Renaissance. Les principaux thèmes en sont le péché originel et la vie de l’Apôtre Pierre. Aujourd’hui la chapelle Brancacci abrite 12 œuvres qui émerveilleront le fidèle comme le non croyant.

Basilique Santa Croce, Florence

6

Santa Croce est un des monuments historiques les plus fameux de Florence. La basilique, qui est connue comme le « Panthéon de Florence » abrite les tombeaux de célèbres personnalités de la ville. L’intérieur de l’édifice est décoré de vitraux et des fresques fascinantes de Giotto.

Basilique Santa Croce (Sainte Croix), Florence, Italie
Basilique Santa Croce (Sainte Croix), Florence

À l’entrée de la basilique se trouve le tombeau de Michel-Ange que protègent trois statues représentant la peinture, la sculpture et l’architecture. En face est la tombe de Galilée (Galileo Galilei). Un peu plus avant se trouve le cénotaphe de Dante dont le corps repose à Ravenne, où il mourut. La basilique Santa Croce est souvent désignée comme l’endroit où sont conservées « les dépouilles des grands personnages ».

Santa Croce n’est pas seulement une collection de tombeaux d’italiens célèbres, plus à l’intérieur vous y verrez aussi une chapelle avec des fresques de Giotto. Dans la chapelle des Pazzi se trouve une fresque de Cimabue, la « Crucifixion ».

Basilique Santa Maria Novella, Florence

7

La construction de cette église a commencé en 1278. Au fil du temps, la basilique est devenue un exemple spécifique du style roman. Elle est connue pour l’usage combiné de marbres colorés. À la moitié du XVe siècle, la basilique fut reconstruite à l’initiative d’un marchand de la cité.

Basilique Santa Maria Novella, Florence, Italie
Basilique Santa Maria Novella, Florence

L’intérieur a trois nefs, entre lesquelles se trouve la « Crucifixion » de Giotto qui attire immédiatement l’attention des visiteurs. Dans la chapelle Strozzi vous pourrez admirer une série exceptionnelle de fresques de Filippino Lippi. Le cycle fameux des fresques de Ghirlandaio, qui reproduisent les portraits de toutes les personnalités de l’époque, est abrité dans la chapelle principale (Tornabuoni).

La « Crucifixion » de Brunelleschi, dans la chapelle Gondi, est la seule œuvre sur bois de l’artiste. L’œuvre la plus importante de toutes celles qui sont conservées dans l’église est la « Trinité » de Masaccio, une œuvre totalement révolutionnaire.

Santa Maria Novella constitue une contribution très importante à la culture de la ville, comme du monde entier. C’est ici que nous rencontrons les jeunes gens du recueil « Le Décaméron » de Boccace, cherchant à fuir Florence au moment de la peste.

La Galleria dell’Accademia, Florence

8

Cette galerie fut fondée par le Grand-duc de Toscane, Pietro Leopoldo, au XVIIe siècle. Elle fut ouverte pour aider les étudiants des beaux arts de l’Académie dans leurs recherches sur l’art florentin. Les œuvres d’artistes et de peintres célèbres des XIVe au XVIe siècles y sont actuellement préservées.

Galerie de l'Académie, Florence, Italie
Galerie de l'Académie, Florence

L’œuvre la plus importante de la Galerie est le « David » de Michel-Ange qui, du fait des dommages causés par l’action du vent et du froid, fut remplacé par sa copie sur la Piazza della Signoria. La statue représente le héros biblique qui s’opposa au géant Goliath. Elle est le symbole de la victoire de la raison et de la virilité sur la force brutale. Michel-Ange a travaillé sur cette œuvre pendant deux ans, de 1502 à 1504. Il a utilisé des blocs de marbre avec lesquels d’autres maîtres avaient essayé de travailler, mais, finalement ils avaient refusé de les utiliser pour en faire une sculpture parce qu’ils considéraient que le marbre était un matériau trop fragile pour supporter le poids et la hauteur d’une statue. Michel-Ange fit plusieurs expériences spécifiques avant de créer son « David », qui devint par la suite le symbole de la perfection formelle et de la beauté éternelle, en dépit de la froideur du marbre.

Que manger à Florence ?

9

La cuisine florentine est célèbre d’abord pour le bifteck à la florentine (bistecca alla fiorentina), mais vous y trouverez bien d’autres propositions. Ces plats sont simplement issus de l’imagination des hommes, grâce à laquelle des recettes originales naissent de l’usage d’ingrédients ordinaires.

Plat local : Bifteck à la Florentine, Italie
Plat local : Bifteck à la Florentine

Un repas à Florence commence d’habitude par une bruschetta au foie ou à l’huile et au sel. Le Lampredotto, un pain garni de caillette (abomaso), une des quatre poches de l’estomac des bovins, y est très célèbre.

Parmi les entrées, fameuses sont la pappa al pomodoro, soupe de tomates et de pain, et la soupe toscane, ribollita. Le bifteck à la florentine est la meilleure de toutes les spécialités, selon les florentins le poids idéal du bifteck doit être d’au moins un kilo.

Les tripes de bœuf aux haricots sont le plat principal le plus fameux de la cuisine florentine. Avec des viandes rouges on boit en général des vins rouges. Il existe un grand choix de vins régionaux :

  • Chianti
  • Brunello
  • Montepulciano

Si vous voulez savoir où bien manger à Florence, nous vous recommandons d’éviter les restaurants du centre de la ville, un plat peut s’y révéler fort cher. Pour trouver de bons restaurants sans trop dépenser d’argent, il suffit juste de s’éloigner un peu du centre ville.

Où dormir à Florence ?

10

Comme il y a toujours beaucoup de touristes étrangers à Florence, on peut dire que c’est toute la ville qui est concernée par le tourisme. Ce qui veut dire que vous trouverez un large choix d’hôtels, de chambres d’hôtes, de chambres ou de maisons à louer.

Pour trouver une chambre avec un bon rapport qualité prix, il vous faudra chercher puis réserver bien à l’avance.

Dans le centre historique de la ville il y a beaucoup de chambres d’hôtes et d’hôtels trois étoiles dont le coût moyen est approximativement de 100 euros la nuit. Dans des hôtels proches du centre, que vous pourrez rejoindre à pied, les prix peuvent être plus bas.

Vous chercher un hébergement à Florence ? Utilisez le très pratique système de recherche de booking.com. Pour faire des économies, comparez les prix de plus de 50 sites sur hotelscombined.com : vous y trouverez les prix les plus bas pour la chambre qui vous intéresse.

Texte imprimé depuis le site 10choses.com